Le blog de LIRE

Retrouvez ici toute l’actualité de L.I.R.E et de nombreux articles. 

Rencontre avec Béatrice Chesseron

Dans nos nombreux partenariats, les bibliothécaires de la Ville de Paris jouent un rôle clef. Nous orientons les publics vers leur lieu de travail et nous sommes souvent amenés à coopérer sur différentes actions: bibliothèque hors les murs, comités de lecture… Petit à petit, des liens se créent et nous sommes aussi régulièrement témoins de leur travail de médiation, qui passe aussi par le questionnement du fonds de livres à disposition des publics, en particulier dans des quartiers cosmopolites ou le bain langagier est riche et divers.

 La malle multilingue, qui a été développée par notre collègue Béatrice Chesseron de la bibliothèque Janssen, dans le quartier de la place des fêtes (paris 19) nous a inspiré un projet multipartenarial dans le quartier Rosa Parks (paris 19), qui verra le jour avant la fin d’année 2022. 

Malla multilingue: présentation de différents albums

Bonjour Béatrice, peux-tu me présenter, en quelques mots, ton travail de bibliothécaire jeunesse ? 

Bonjour, je suis chargée du relationnel avec les groupes scolaires, les structures Petite Enfance et les groupes handicapés. Je gère aussi le fonds album et livres tout-petits de la bibliothèque. Je mène aussi des actions à l’extérieur de la bibliothèque, comme les bibliothèques hors les murs du quartier ou les actions du plan lecture du 19ème arrondissement, en partenariat avec L.I.R.E.

Je suis l’actuelle Responsable de la Malle multilingue de la bibliothèque.

C’est quoi la malle multilingue ?  Je crois que vous avez rassemblé plus de 200 titres, ça tient dans une malle ?

En fait, il s’agit d’un fonds de livres de littérature jeunesse en plusieurs langues, pour offrir à la population du 19ème arrondissement un accès à la lecture pour tous. Le projet a été soutenu par la mairie d’arrondissement . Actuellement le fonds contient 331 documents (livres, kamishibai et livres CD compris).  Ce fonds devait à l’origine être rangé dans un endroit hors public. Au départ on souhaitait ranger les livres dans une malle mais on ne savait pas où stocker ce contenant. Il a finalement été décidé de classer les livres de ce fonds sur des rayonnages dans un atelier. 

Quelles sont les origines de la malle multilingue ? De quel état des lieux est-elle née, de la part de la bibliothèque ? Est-ce –que d’autres acteurs locaux (partenaires, habitants…) y ont joué un rôle ? 

En 2015, dans le cadre du plan d’accès à la lecture pour tous du quartier Place des Fêtes a émergé l’idée de créer une malle multilingue rassemblant des documents en plusieurs langues. Ce projet a été déposé et voté au budget participatif d’arrondissement 2016 et la malle a été inaugurée en 2017.

Comment avez-vous procédé pour la créer ? Quels étaient vos objectifs d’acquisition de documents ? Ont-ils évolués depuis ? 

Je suis arrivée en septembre 2017, cette malle existait déjà, je l’ai enrichie en utilisant un budget annuel…cette malle devait initialement cibler un public jeunesse jusqu’au public adolescent-collégien.  J’ai souhaité enrichir le fonds par des albums pour les tout-petits, puisque nous intervenions à l’époque dans une halte-garderie et la PMI Ribière qui accueillaient des enfants d’origine étrangère. C’était important de permettre aux familles de trouver des livres pour leurs enfants en plusieurs langues.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières à la mise en place de la malle ? Au niveau de la recherche d’éditeurs étrangers par exemple ? Certaines langues sont-elles plus difficiles à se procurer ? 

Avant mon arrivée, des éditeurs avaient été sélectionnés par mes collègues, j’ai continué avec certains dont  ABRAKADABRA qui est une librairie spécialisée dans les langues étrangères et propose un service diversifié à la découverte des langues étrangères de façon ludique et éducative.

Certaines langues sont effectivement pour le moment peu représentées, en raison d’une production de livres en faible quantité : c’est le cas des livres en Tamoul, ou certaines langues africaines : lingala, bambara… Qui sont des langues demandées.

Qui peut emprunter ces livres ? 

Toutes les structures du 19ème arrondissement qui travaillent avec les enfants ! Les structures Petite Enfance (PMI, Crèche, Halte-garderie), les scolaires (la DASCO) : écoles, bédéistes et EPL (animateur), Les Partenaires associatifs mais aussi  des particuliers habitants le 19ème , parents ou Les Assistantes maternelles. 

premièrepage du flyer présentant la malle multilingue, avec photo et "bonjour" en différentes langues

Comment communiquez-vous auprès des partenaires et des familles sur cette malle ? 

Un dépliant triptyque a été réalisé et est distribué aux structures, qui explique l’origine de la Malle Multilingue, et son utilité. Ce dépliant est distribué en septembre à tous les établissements scolaires du 19è, mais aussi au Centre d’animation Angèle Mercier (quartier Danube) et celui proche de la bibliothèque  ; aux structures Petite enfance et Maison Capla située sur la Place des Fêtes et aux bibliothèques du 19ème.

On fait connaître ce fonds en programmant des animations qui permettent de valoriser les documents : par exemple en décembre nous avons demandé à une conteuse de raconter des histoires en russe et en espagnol, accompagnée d’une autre intervenante, une maman du quartier qui a lu en arabe.

Ces livres vous servent aussi dans de nombreuses actions sur le terrain auprès des publics, nous sommes régulièrement amenés à travailler ensemble sur le quartier dans des actions sur l’espace public et au sein d’une école et ils font partie de nos sélections communes.  

 

Tout à fait, les livres de la Malle Multilingue sont utilisés lors des actions BHLM (bibliothèque hors les murs) dans le quartier. Ces BHLM sont programmées en été de juin à fin août dans le square Monseigneur Maillet sur la Place des Fêtes ou le Jardin Hérold, avec l’équipe de l’association L.I.R.E . 

Ce fonds est utilisé et valorisé au moment de la quinzaine du livre Danube (évènement pendant le mois de novembre) par des associations et des établissements scolaires, et le dimanche fin novembre par les bibliothécaires (de Place des Fêtes et la bibliothèque Crimée) qui aménagent un stand et espace lecture pour permettre aux familles de consulter les livres. Nous sommes aussi présents au forum des Associations pour rencontrer d’autres associations.

As-tu eu des retours de parents ou d’enfants au sujet des livres qui composent la malle ? As-tu une anecdote à ce sujet ? 

Récemment une usagère a emprunté des livres en langue arabe, elle était ravie de pouvoir les faire découvrir à ses enfants.

Quel est ton titre préféré dans la malle ? Peux-tu nous dire quelques mots ? 

Mon titre préféré est Famille (P. Hegarty, R. Wheatcroft, flammarion), il a bien sa place dans ce fonds, on découvre la vie quotidienne de 10 familles dans toute leur diversité. Au fil des pages chaque vignette représente 1 famille. Familles étrangères, monoparentales ou parents d’enfants porteurs de handicap y sont représentés. Nous l’avons en français et en anglais.

couverture de Familles, un des albums de la malle multilingue
image intérieure de l'album familles en anglais

Avez-vous d’autres projets à la bibliothèque pour aller vers les publics non francophones ? D’autres perspectives pour faire évoluer cet outil ? 

La section adulte accueille des adultes non francophones pour des cours de français, certains professeurs utilisent les livres de la Malle Multilingue. Une lectrice de l’association L.I.R.E participe d’ailleurs à certains ateliers. Nous continuerons à valoriser cette malle par des animations. Cet été, pour le temps fort « Portugal » commune aux bibliothèques de la Ville de Paris, la section jeunesse proposera des lectures d’albums en portugais, avec l’aide d’une assistante Maternelle du quartier lusitanophone.

Entretien réalisé en février 2022, par Céline Touchard

Ces articles pourraient vous intéresser

“Quinzaine du livre Danube” et la “Rue aux enfants”, les rendez-vous de LIRE dans
Lire à la PMI, un site ressource coordonné par l’agence quand les livres relient
Pour ce 4ème épisode, Stéphane nous raconte une séance de lecture en RAM et
%d blogueurs aiment cette page :