Le blog de LIRE

Retrouvez ici toute l’actualité de L.I.R.E et de nombreux articles. 

Rencontre avec Elisabeth Auclert, lectrice bénévole.

Elisabeth Auclert, bénévole de L.I.R.E, s’est engagée pendant 5 ans à nos côtés, pour nous accompagner sur le terrain et lire avec les enfants et leur famille.
A travers cette interview nous souhaitons témoigner de son parcours à l’association.

Elisabeth, comment avez-vous découvert L.I.R.E et pourquoi avez-vous souhaité vous engager comme bénévole ?

J’ai découvert L.I.R.E, lorsque je travaillais comme médecin de PMI à Paris. L’association intervenait dans les centres de consultations pour enfants de 0 à 6 ans et proposait une à deux fois par semaine, en salle d’attente, des livres adaptés à cette tranche d’âge.

L’attente avant la visite, pouvait être longue et très animée, le lecteur ou la lectrice arrivait avec un stock de livres et s’approchait d’un enfant pour lui proposer une lecture de façon individuelle.

Je pouvais alors constater un retour au calme et l’intérêt que les enfants portaient à cette lecture d’albums, même au cours des premiers mois de leur vie.
Les parents eux aussi appréciaient,  ils étaient  étonnés de l’attention de leurs enfants et agréablement surpris par les textes ou illustrations des albums.

Vous avez accompagné l’équipe de L.I.R.E, sur des actions « À livres ouverts » au sein du quartier Danube dans le 19ème  arrondissement de Paris, à la fois lors des bibliothèques de rue au jardin Hérold mais aussi au sein de l’école maternelle Prévoyance.

Que pouvez-vous nous dire de ces actions de lectures individualisées ?

Les deux actions proposées dans ce quartier par l’association L.I.R.E sont très différentes.
Elles sont réalisées avec la participation d’ un.e ou deux bibliothécaires-jeunesse du quartier.

À l’école Prévoyance, la lecture est proposée aux enfants de l’école maternelle, âgés de 3 à 6 ans, avec un encadrement d’environ un adulte pour 3 ou 4 enfants : un lecteur professionnel et un bénévole de l’association L.I.R.E, un.e bibliothécaire, et un.e professionnel.le de l’école.

Plusieurs approches ont été testées : Libre choix des enfants souhaitant participer à cet atelier ou choix des enfants orientés par la professionnelle de l’école, tout cela en accord avec le responsable du péri-scolaire.

Si le principe de lecture individualisée peut surprendre les enfants en début d’année scolaire, ils en comprennent très vite le principe.
Ils apportent chacun un livre, écoutent l’histoire racontée à un de leur camarade et attendent leur tour. 
Souvent, ils réclament les mêmes ouvrages. Ils apprécient particulièrement l’humour, les livres qui font peur et l’originalité des thèmes et des illustrations. 

Parents, frères et sœurs, ou baby-sitters, sont accueillis et invités à rester jusqu’à la fin de l’histoire en cours et à lire eux-mêmes avec leur enfant.
Ensuite, nous échangeons sur l’appétence de leur enfant concernant les livres et nous leur parlons de la gratuité d’accès aux bibliothèques jeunesse de leur quartier (en présence d’un des professionnels y travaillant).

Au fur et à mesure, malgré des fins de journée chargées pour toutes ces familles, de plus en plus de parents acceptent de rester un peu pour la plus grande joie des enfants. 

Au Jardin Hérold, la lecture individualisée est proposée à tous les enfants présents dans le square après l’école, avec des livres mis à disposition pour les plus grands,  y compris des magazines.

Cette action, qui existe depuis 7 ans, est bien connue des parents et enfants. Ils s’installent avec nous sur les tapis, lisent avec leurs enfants et nous donnent des informations sur la vie du quartier…
Au fil des semaines, nous faisons également de nouvelles rencontres, parents ou baby-sitters viennent pour la première fois et découvrent cette action avec intérêt et plaisir.

Après plusieurs années de recul, quel regard portez-vous aujourd’hui sur ce dispositif, visant à promouvoir la lecture en direction des familles ?

Je le trouve très intéressant car il permet aux enfants qui n’ont pas cette possibilité à la maison, d’avoir accès au livre. Pour les parents, ce dispositif démystifie le monde du livre et leur donne envie d’entrer dans une bibliothèque avec leur enfant.
Aussi, ils réalisent que dès la naissance leur enfant peut tout à fait être en contact avec le livre.
Il sera attentif, intéressé, « il ne déchirera pas le livre », comme ils le craignent souvent.
Le plaisir qu’éprouve l’enfant avec cet objet, la relation privilégiée qui s’installe entre le lecteur et l’enfant, est palpable pour le parent.
De plus, les albums choisis (en comité de lecture par exemple) enrichissent aussi l’imaginaire de l’enfant et son vocabulaire.

Que vous a apporté cet engagement aux côtés de L.I.R.E ?

Le plaisir de travailler avec une équipe militante, qui se bat parfois avec  les lenteurs administratives, ou le manque d’attention des autres professionnels prenant en charge les enfants.

La joie de voir des jeunes enfants dévorant les albums.

L’incroyable capacité d’humour des enfants.

Le plaisir de me retrouver entourée de jeunes enfants, alors que je venais d’arrêter ma carrière professionnelle de pédiatre.

La possibilité de poursuivre une activité essayant de lutter contre les inégalités sociales, après un travail en PMI.

Avez-vous une anecdote ou un souvenir marquant à partager avec nous ?

Le fou-rire d’un enfant de 5 ans à qui on lisait l’histoire détournée du petit chaperon rouge ( je n’ai plus le titre en tête), à l’école Prévoyance.

Les retrouvailles, au square Hérold, avec une petite fille de 6 ans, avec laquelle j’ai lu des albums à la maternelle Prévoyance et qui m’a dit  : « Cette fois, c’est moi qui te raconte l’histoire »

Pour les années à venir, avez-vous d’autres projets  ?

Oui, mais ce n’est pas encore très défini. Probablement autour de la musique…
Mais aussi poursuivre mon rôle d’accueillante dans un Lieu d’Accueil Enfants Parents,
créé par Françoise Dolto, dans le 20
ème arrondissement.
Je laisse mûrir d’autres projets qui continueront à donner du sens.

Elisabeth, toute l’équipe de L.I.R.E vous remercie encore pour cette interview et votre bénévolat, nous vous souhaitons une très bonne continuation.

Propos recueillis par Frédéric Boyer lecteur formateur et coordinateur des actions de terrains.

Ces articles pourraient vous intéresser

Vous vous posez des questions sur la lecture avec les bébés? Notre petit guide
Image extraite du film pages en partage Tom Friedland Vous souhaitez soutenir L.I.R.E. et
Vous souhaitez soutenir L.I.R.E. et en savoir plus sur les projets que nous portons